Travaux et Publications

janvier 2012

Au terme d’un processus de réflexion et de débats qui s’est déroulé sur plus de deux années, l’Unadel et l’Adels publient un Livre Blanc citoyen du développement local et de la décentralisation, intitulé « Décentralisons autrement ».

Cet ouvrage s’appuie sur des auditions d’experts et sur les propos qui ont été entendus au cours de quelques 150  interventions et réunions publiques organisées dans toute la France. Il intègre aussi les analyses et les nombreuses propositions formulées lors des sessions 2010 et 2011 de l’Université d’été du développement local qui ont rassemblé plus de 500 militants.

Après avoir essayé de comprendre, de décortiquer, et critiqué la réforme des collectivités territoriales qui a abouti à la loi du 16 décembre 2010, l’Unadel et l’Adels ont estimé qu’il était temps désormais de proposer une autre réforme tenant compte de l’évolution de notre société et de nos territoires. Cet ouvrage ne constitue pas un énième rapport mais une réflexion globale, proposant un regard critique et constructif sur les principes qui ont guidé jusqu’à présent la décentralisation « à la française » et les évolutions récentes des politiques publiques. Il pointe aussi « les angles morts » de ces évolutions au regard des exigences démocratiques d’aujourd’hui et des dynamiques de développement local à renforcer.

Pour les auteurs, dans un contexte de crise financière à répétition, de défis écologiques majeurs, de crise du politique, de remise en question de l’action publique et d’augmentation des inégalités sociales et territoriales, l’enjeu n’est donc pas de réaliser un simple « toilettage institutionnel » mais un nouvel élan de la décentralisation.

Rédigé par Georges Gontcharoff, ce Livre Blanc, de plus de 200 pages, formule ainsi 100 propositions pour une décentralisation ascendante et non imposée par le haut, une décentralisation conçue pour renforcer le pouvoir d’agir des citoyens et accroître les dynamique de développement des territoires, une décentralisation qui renforce les autorités locales, l’exercice des solidarités et des responsabilités.

Pour commander cet ouvrage, vous pouvez télécharger le Bon de commande ou contacter Stéphane Loukianoff à l’UNADEL au 01 45 75 91 55 – sloukianoff.unadel@orange.fr

octobre 2010

Avoir 20 ans en Provence Verte…

Diaporama sonore réalisé par Bath Sheva Papillon et Jean Belvisi

La problématique de la jeunesse dans le territoire est une question qui devrait être centrale dans le cadre d’un projet territorial de développement durable. Or, à l’image des autres territoires de pays cette question demeure relativement « impensée ». Ainsi, qui sont les jeunes de ce territoire ? Combien sont-ils ? Que font-ils ? Que fait-on pour eux ? Quels sont les regards qu’ils portent sur leur territoire, sur leur vie quotidienne, sur leur avenir ?

Ces interrogations sont importantes et croisent les thématiques de l’amélioration de la vie quotidienne, de la formation et de l’emploi, du logement, etc.

Ce diaporama sonore propose ainsi une représentation subjective de la façon dont ces jeunes vivent, concrètement et symboliquement, sur ce territoire.

Au final, ce travail vise à faire émerger et exister des parcours personnels sensibles aux lieux vécus ou traversés, plutôt qu’un questionnement directement « territorial » qui risquerait de rester théorique.

Le diaporama est en 4 parties, visionnables à partir des liens suivants:

http://vimeo.com/jbelvisi/vivre-ici

http://vimeo.com/jbelvisi/un-coin-pour-nous

http://vimeo.com/jbelvisi/des-parcours-des-projets

http://vimeo.com/jbelvisi/eux-et-nous

Ce travail a été présenté lors des rencontres « Jeunesse(s) et territoires » organisées le 1er juillet 2010 avec le CREPS PACA et en partenariat avec l’ANCPPA.

Les actes de cette journée sont téléchargeables ICI

avril 2009
Conseils de développement, Modes d'emploi-avril 2009-ADELS« Conseil de développement Modes d’emploi », en collaboration avec l’UNADEL, l’ADELS et Mairie Conseils
Les conseils de développement sont souvent la cible de critiques: méconnus, inefficaces, partiaux – cr composés de contestataires ou, au contraire, d’amis des élus. Ces clichés occultent la réalité de ces instances encore émergentes (le sens civique, la goût de la chose publique, la responsabilité et l’engagement de nos concitoyens), et révèlent en fait une grande méconnaissance des dynamiques à l’œuvre.

En pratique, les conseils de développement sont souvent générateurs d’idées, de projets et d’actions innovantes. au fil des ans, leur présence est peu à peu devenue indispensable au développement des territoires, à la recherche d’un intérêt général sans cesses à réinventer. Ils contribuent aussi fortement au renouvellement des pratiques démocratiques.

Encore faut-il pour cela qu’ils soient conçus comme des lieux de codécision, largement ouverts à chaque acteur locale impliqué, en lien direct avec la structure porteuse du Pays ou de l’Agglomération, animés avec qualité, dotés de moyens suffisants…

La Loi permet tout cela, n’oblige à (presque) rien et, pour une fois, laisse la liberté d’agir aux élus locaux. A eux de se saisir de cette occasion pour enrichir les politiques locales dans une conversation honnête et constructive avec toutes les facettes de la société locale.

Ce livre est en vente dans la boutique de l’ADELS (14 euros)

juillet 2007

« Prise en charge de l’enjeu du vieillissement dans les stratégies locales de développement: le cas de la région Provence Alpes Côte d’Azur » – rapport de l’étude commanditée par la DIACT et réalisé en partenariat avec l’Association nationale des Clubs Partenaires pour Agir (ANCPPA)

Le Club Partenaires pour Agir Provence Alpes Côte d’Azur – Languedoc-Roussillon conduit depuis 2006, une réflexion sur la thématique « Age et Territoires » et plus précisément sur les enjeux d’une approche territoriale des implications de l’évolution démographique sur le développement local.

Ce processus est marqué de manière très différentiée selon les territoires. Pour certains d’entre eux le déséquilibre démographique est à peine perceptible tandis que, pour d’autres de la même région, il est à la fois ancien et de grande ampleur.

Dans les nombreuses spécificités qui distinguent les territoires, le vieillissement peut être perçu comme source de paupérisation ou au contraire comme élément d’une nouvelle économie et levier de développement. Son impact peut se traduire de diverses manières :

–           par un vieillissement subi entraînant un « gaspillage » de compétences et d’opportunités,

–           par un vieillissement porteur de richesse en repérant ce qui, produit un intérêt collectif,

–           par une gestion des âges prenant en compte les liens intergénérationnels (relais, transmission de savoir, apports culturels…).

L’approche spécifique par le territoire implique de repérer :

–           les stratégies de développement territorial prenant en compte toutes les dimensions de cette réalité sociale et économique que constitue le vieillissement de la population sur le territoire,

–           le positionnement de tel ou tel territoire sur ce thème,

–           l’apport actuel et potentiel des travailleurs vieillissants (transmissions, tutorats,…) à la dynamique territoriale,

–           les représentations qu’ont, de ce problème, les décideurs politiques, les acteurs économiques et sociaux (les chefs d’entreprises, syndicats, consulaires,…).

Face à ces constats et en s’appuyant sur la dynamique développée par les territoires de projet et les conseils de développement en Provence Alpes Côte d’Azur, le Club a engagé une réflexion sur cette problématique et ses enjeux pour :

–           « Rendre les territoires apprenant au regard de ces enjeux » en sachant qu’il y a peu d’anticipations du phénomène liées à l’absence de représentations collectives de ce processus, ni de lieux de construction de ces représentations.

–           Construire une connaissance commune aux différentes familles d’acteurs, sur le thème du vieillissement sur les territoires.

–           Travailler sur l’évolution des représentations de l’ensemble des acteurs concernés (en particulier, les décideurs politiques) en mobilisant notamment les territoires de projet et les conseils de développement.

Sur la base des travaux engagés par le Club et pour étayer la démarche du Club, l’Association Nationale des Clubs Partenaires Pour Agir (ANCPPA), en réponse au cahier des charges de la DIACT a proposé une étude permettant de dresser un état des lieux de la prise en compte du vieillissement des populations sur les territoires et de construire une connaissance qui doit être débattue et partagée avec les différentes familles d’acteurs concernés.

Pour réaliser cette étude, un groupe de travail a été constitué au sein du Club comprenant des universitaires, des experts en projets de développement territorial, des chargés de mission de conseils de développement et des personnes ressources)

L’échelon des pays a été privilégié comme apparaissant plus cohérent que celui des communes.

L’étude comprend 5 parties :

Après avoir posé les principales caractéristiques du vieillissement – processus du vieillissement, approche territoriale, approches d’une politique de la vieillesse -, nous avons étudié comment l’enjeu du vieillissement est abordé en région Provence Alpes Côte d’Azur et recherché les initiatives des pays concernant la population dite âgée.

Cette démarche nous a conduit à mettre en relief quelques expériences innovantes susceptibles d’être reprises par d’autres territoires.

Le rapport est téléchargeable ICI

février 2007

« Guide de bonnes pratiques en matière de participation: des critères et des principes pour l’analyse et l’action » – publication finale du projet RURALMED 2, en partenariat avec la Région Provence Alpes Côte d’Azur

L’ARDL-PACA a accompagné la Région Provence Alpes Côte d’Azur dans la conduite du projet INTERREG III B MEDOCC RURALMED 2 sur la thématique du « Développement participatif dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets de territoire». Les objectifs de ce projet étaient de promouvoir, enrichir et améliorer les démarches de mobilisation et de participation des acteurs de la société civile dans l’élaboration et la conduite des projets de développement territoriaux.

La publication officielle est téléchargeable sur le site de la Région Provence Alpes Côte d’Azur

2006
« Des problèmes, un métier », DVD réalisé dans le cadre du projet RURALMED 2 par Entreimages et l’ARDL PACA

Nous savons peu de choses sur la réalité de l’animation des démarches participatives. Faire de la participation au quotidien: cela se traduit par quoi concrètement?

4 courts-métrages permettent d’approcher cette réalité: avec le Pays Asse-Verdon-Vaïre-Var et la Pays de Haute Provence (04), le Pays Gapençais (05), en milieu plus urbain, avec la Communauté d’agglomération Pôle Azur Provence (06).

Parler, ce n’est pas seulement s’exprimer.

Ecouter, c’est bien plus qu’entendre un témoignage.

En repartant du quotidien de professionnels, il est question de relier des situations singulières à des problèmes généraux. Ce lien interroge tout autant sur l’engagement de jeunes gens dans leur activité de travail, que sur la forme que peut prendre l’action publique dans un cadre participatif.


Contactez nous si ce travail vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus: ardl@wanadoo.fr

septembre 2005
« Référentiel de compétences des métiers du développement territorial »

Depuis un vingtaine d’années, nous avons assisté à un foisonnement des métiers du développement local et de leur contenu, mais les agents de développement qui travaillent dans le privé n’ont pas de convention collective et ceux des collectivités locales n’ont pas de filière technique ou administrative. Cela ne facilite pas la définition de fonctions, la mobilité, l’harmonisation des rémunérations, les échanges entre public et privé, l’évolution des formations et la validation des acquis de l’expérience.

Face à ce constat, l’ensemble des partenaires (publics, privés et associatifs) concernés s’est regroupé depuis 5 ans au sein de la Plate-forme « Métiers du développement territorial » animée par l’UNADEL.

L’ARDL-PACA a ainsi participé activement à l’élaboration du référentiel de compétences des métiers du développement territorial.(documentation disponible sur le site dédié à la Plateforme des Métiers du développement territorial www.plateforme-metiers-dvt.org)


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s